Monuments et édifices

Dans cette page sont présentés les monuments et édifices du village constituant son patrimoine :

  • La mairie avec son petit beffroi fût reconstruite après la première guerre mondiale en 1922/1923.12189958_506359459523551_4963672978395304371_n
  • L’ancien hospice du village a été reconverti en médiathèque en 1996 et en maison des associations. Il est nommé depuis « Espace Louis de Berquin » et acceuille tout au long de l’année de nombreuses manifestations et expositions.
  • Les cimetières militaires : 2 cimetières militaires se trouvent sur le territoire communal. Ceux-ci sont gérés et entretenus par le « Commonwealth War Graves Commission »
  • Les monuments aux morts : le monument aux morts de la Grand-Place a été érigé en 1926. Il est orné d’une statue crée par le sculpteur Camille Debert. Y sont inscrits les noms de 109 soldats morts pour la France et 6 victimes civils. Un autre monument aux morts, au hameau de Sec-Bois, a été inauguré  quelques mois avant le 18 octobre 1925. Réalisé à l’initiative d’un comité d’érection président par Ame Andries. Y sont inscrits les noms de 33 habitants du hameau  morts  en  1914/1918  ( 30 militaires et 3 victimes civils).

monuments-morts-vxb-2

  • Les plaques commémoratives et mémorial :
    • Le jumelage
    • Le mémorial du marquis Bertrand Bouille sur trouve rue de la Bleutour. Ce capitaine du 24ème régiment de dragons est mort pour la France le 11 octobre 1917 prés de Verdun. Il descendait de la famille de Croix dont certains membres ont été Seigneurs de la Bleutour avant la révolution.
    • Un cairn commémoratif offert par une association d’anciens combattants australiens fut apposé sur le mur de la mairie le 12 avril 1983 en présence de l’ambassadeur d’Australie en France, en hommage aux soldats australiens ayant combattus à Vieux-Berquin durant la première guerre mondiale. reportez-vous à la page « Présentation de la commune » pour plus d’informations.

CairnPlaqueAustralienne01(cliquez sur l’image pour lire le texte du cairn)

  • Les mottes féodales inscrites au titre des monuments historiques :
    • Motte féodale avec basse-cour adjacente du « Plessy » (cad. ZH 102 à 104) : inscription par arrêté du 4 mars 1980. Le parc boisé, les jardins et le château occupaient le très grand enclos rectangulaire (310 x 210 m) situé entre la forêt et le village, et qui reste encore bien marqué aujourd’hui par un fossé d’enceinte et la Plate Becque. A l’entrée sud se trouvent la motte et la basse cour entourées d’eau. La motte est ronde (diamètre 35 m) de même niveau que les terres voisines. Elle est reliée au sud à la basse cour par une étroite bande de terre dont la confection inachevée au nord résulte d’enlèvements sur la motte sur le côté ouest de la basse cour. Autrefois, la motte devait être un îlot. La basse cour se présente comme une terrasse rectangulaire de 60 x 40 m et surélevée d’un mètre environ. Son fossé, profond de 2 m au plus, a été rebouché en deux points pour permettre un passage direct des bâtiments de ferme vers les terres d’exploitation. La longue aire rectangulaire entourée d’un fossé dans l’angle de l’enclos correspondrait à l’emplacement du dernier château détruit sous la révolution.
    • Motte féodale (cad. ZO 22, 23) : inscription par arrêté du 27 juin 1988. Située entre la Becque et le chemin Coevoet, cette ancienne motte féodale est située sur le bord droit de la Plate Becque dans une prairie entourée d’un fossé de drainage et d’une haie vive correspondant vraisemblablement à l’ancien parc seigneurial du lieu. La motte est approximativement circulaire de 38 m de diamètre, et présente un léger profil en coupole qui atteint au plus 1 m d’élévation par rapport au niveau du passage comblé. Son fossé de tour fait 10 à 15 m de large et environ 1 m de profondeur avec une hauteur d’eau qui dépasse souvent les 50 cm. A l’Est, un bief maintenant bouché en deux endroits assurait son raccord et celui du fossé d’enceinte de la pâture à la Plate becque.
    • La motte féodale de la seigneurie de Berquin n’existe plus; elle a été détruite lors de la reconstruction de l’église après la première guerre mondiale.

ecole-fleurie

Agenda

Appel à projets : développement participatif du territoire de la CCFI
Prochemploi : Offres d'emploi et offres en alternance - mois de mars 2019
Mon allée sans pesticides...
Arrêté réglementant les usages de l'eau

Arrêté réglementant les usages de l'eau

Arrêté réglementant les usages de l'eau en vue de la préservation de la ressourc[...]
Stop aux déjections canines

Stop aux déjections canines

La ville de Vieux-Berquin souhaite amener les propriétaires de chiens à être plu[...]